Ethique dans sa conception, écologique dans sa fibre, le denim nouveau est arrivé.
Petite sélection avec explications.

 Pour être vertes jusqu’au bout du slim, optons pour des jeans en coton bio et issus du commerce équitable. Car la culture du coton est un cauchemar pour l’environnement. Cette matière peut être traitée jusqu’à vingt fois entre sa plantation et sa récolte. La quantité de pesticides déversés sur les plantations représente un cinquième de la consommation mondiale de ces produits chimiques. Et, selon l’OMS, trois millions de personnes s’empoisonneraient par ce biais. Côté production, la catastrophe continue car les conditions de fabrication sont souvent indécentes pour les employés.

Les labels de coton bio fleurissent sur le marché des textiles, mais les jeans «éthiques» restent encore rares. Outre la matière première, le tissu, le jean écologique doit être brut, car les techniques de délavage gaspillent beaucoup d’eau et d’énergie sans parler des produits chimiques impliqués dans les divers traitements et colorations. Les boutons et rivets en nickel sont eux aussi toxiques et à éviter.

Un jean bio doit donc être taillé dans un coton cultivé sans engrais ni pesticides, récolté à la main et non au défoliant, par des employés payés correctement. Le produit fini peut être cousu en Inde, en Tunisie ou au Pérou, et certifié commerce équitable. Il sera acheminé par containers et par cargos. L’émission de CO2 peut aussi être compensée par la marque. Pour être fashion et garder bonne conscience, voici notre sélection.